Secret School

• Entre passions, mystères....& réalités... •
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 John Parry & Tango de la Nuit [3,5 points en cross]

Aller en bas 
AuteurMessage
John Parry
0 avertissement
0 avertissement
avatar

Nombre de messages : 753
Age : 26
Date d'inscription : 20/02/2008

Feuille de personnage
Présentation:

MessageSujet: John Parry & Tango de la Nuit [3,5 points en cross]   Dim 15 Juin - 20:18

[les points ne sont pas dans sa fiche, mais c'est suite aux cours avec Gwen de cross, il ne sont pas encore ajoutés]

Après le saut d’obstacle, c’est au tour du cross, l’épreuve que je redoute le plus. En effet, Tango a peur de l’eau et à l’entrainement, ca c’est plutôt mal passé après le gué. Et je n’ai pas eut le temps de l’habituer à l’eau ! Anxieux, je me place dans le box de départ, attendant que la cloche sonne. Tango est agité et secoue sans cesse la tête. Je le sens prêt à partir. Ou là là, vraiment, c’est mal parti ! Enfin la cloche sonne... je talonne l’étalon qui part en avant d’un bond. Le premier obstacle n’est pas loin et je reprends rapidement Tango. Un simple vertical, tel l’obstacle de détente à l’entrainement. Mon étalon le saute tranquillement, ce n’est pas l’obstacle qui me fait le plus peur ! Allez, le premier est passé... Je me décrispe un peu, sinon, Tango va le sentir, et on va faire encore plus de fautes ! Il me faut alors bifurquer quelque peu à droite pour aborder l’oxer anglais. Tango tire un peu sur les rênes, et je le tiens fermement. S’il commence comme ca, on est vraiment mal partit ! L’irish cob arrive sur l’obstacle dans un galop souple et le saut se passe sans problème. Après l’obstacle, je laisse avancer Tango, on a un peu de chemin avant le prochain obstacle. Des que je le vois se dessiner au loin, je reprends Tango. Ce dernier secoue la tête mais cède. Et je me félicite de l’avoir bien en main tout de même. A la vue du tire botte, l’étalon se raidit un peu. On n’a encore jamais sauté ce type d’obstacle. Mais je décide de ne pas me laisser démonter, sinon c’est la dernière place assurée ! Je pousse un peu Tango, l’empêchant ainsi d’au moins ralentir. Levant la tête, Tango est stressé et je l’encourage un peu de la voix.
- Il ne va pas te manger, vas y mon gros !
Au moment du saut, je ferme les yeux et les rouvre que lorsque je suis sure qu’il a atterrit. On est passé ! Je prends deux secondes pour caresser l’étalon. L’obstacle suivant est un open ditch. Situé juste après un virage, je décide de garder Tango en main, ne sachant pas vraiment comment mon cheval va réagir à la vue de l’obstacle. Ca y est, l’obstacle n’est plus loin ! Tango s’est de nouveau raidit. Le cross, ce n’est vraiment pas pour nous ! De nouveau, je le sollicite. Tango saute l’obstacle mais je le sens perdre l’équilibre à la réception. Malgré tout, l’étalon ne tombe pas complètement et je respire un peu mieux. Il ne boite pas, c’est le principal. Me demandant maintenant si on va réussir à faire le parcours jusqu'à la fin, je dirige Tango vers l’obstacle suivant. La palissade, nous connaissons tous les deux mais je n’arrête pas pour autant de montrer à l’étalon que je suis là ! Tango se raidit de nouveau mais saute. Je suis pourtant quelque peu déséquilibré, car mon cheval à bondit trop haut et je ne m’y attendais pas du tout ! Dans le tournant, je reprends mon équilibre avec quelques difficultés. Tango en a profité pour accélérer. Et c’est trop vite que nous arrivons sur le vertical. Me demandant s’il va sauter, je reste en arrière, essayant du mieux que je peux de le reprendre. Tango pille devant l’obstacle mais saute tout de même à l’arrêt. De nouveau déséquilibré, je me retrouve presque sur le pommeau. Heureusement que c’était un simple vertical, et que l’étalon connaissait cet obstacle là, sinon on ne serait pas passé ! Je suis donc presque sur le pommeau. L’étalon m’a prit la main, au bon moment si je puis dire, étant donné que le prochain obstacle est assez loin. Je garde Tango sur le chemin, ne voulant pas faire des détours inutiles. Ouf, je me suis rétabli, assez loin du triple pour reprendre l’étalon. Je ralentis donc Tango et aborde un peu plus serein l’obstacle. Tango saute sans problème le premier obstacle et je le pousse à ne pas ralentir. Il saute donc aussi le deuxième, un peu moins bien, il faut bien l’avouer. Je l’ai sentit de nouveau se raidir et tirer sur les rênes. Sur le troisième vertical, l’étalon pille juste devant l’obstacle. Et je me retrouve de nouveau en avant. Vraiment, vivement que le tour finisse ! Je me remets en selle et retourne un peu plus en arrière. Allez, maintenant, je dois reprendre l’étalon, le gué est juste après ! Je remets Tango au galop et le ramène devant le triple. De même, l’étalon saute le premier et le deuxième mais je le sens de nouveau se raidir au troisième. Ah non, pas deux fois la même erreur ! Je sollicite mon cheval qui saute tout de même l’obstacle. Maintenant le gué. Cette fois, pas de faux espoir possible : Tango a horreur de ce passage et j’ai l’impression qu’il a bien envie de faire demi-tour. Mais la ligne d’arrivée est de l’autre côté. Il me faut beaucoup de bonne volonté et de persuasion pour faire rentrer Tango dans l’eau. J’attrape la crinière, sachant ce qui va arriver. Et ca ne manque pas : Tango commence à traverser le gué en petits saut, comme des sauts de puces invisibles. Je suis balloté de partout et c’est avec joie que je vois l’étalon remonter sur la rive. Je laisse échapper un soupir de soulagement, même si je n’ai plus aucun espoir. Tango commence alors à galoper en crabe et lui parler doucement ne fait rien, alors que d’habitude il se calme au son de ma voix. Je préfère donc le repasser au trot pour aborder le vertical, même si ce n’est pas vraiment conseillé. De toute façon, au galop c’est impossible. Ca y est, le triple est tout proche. De nouveau, Tango tire sur les rênes et se raidit. Je continue tout de même de lui parler et aborde le premier obstacle vraiment pas sur de moi. Mais l’étalon le saute, tel un saut de puce, de même pour le deuxième. Il est maintenant au galop et je ferme les yeux, tout en attrapant la crinière pour le troisième saut. On est passés ? Oui ! Le chemin est maintenant en pente douce et même si l’espace est assez grand pour accélérer avant le prochain obstacle, je préfère plutôt calmer mon étalon qui galope de nouveau en crabe. Cependant, la haie arrive tout de même beaucoup trop vite à mon gout et ce n’est pas rassuré que je l’aborde. Tango pille et je ne suis même pas étonné. Après tout, il est raide, stressé et secoue sans cesse la tête. Je le caresse deux secondes avant de retourner en arrière. De nouveau, je me mets à lui parler, la mort dans l’âme. On fait un parcours vraiment nul. J’aborde la haie au trot, ici aussi le galop n’est pas du tout envisageable. Tango renâcle mais saute, de nouveau trop haut. Après l’obstacle, il baisse la tête et c’est la chance qui fait que je ne passe pas par-dessus bord. Maintenant plus du tout sûr de moi, j’aborde l’avant dernier obstacle : le piano. L’étalon s’est de nouveau raidit et lève la tête, même s’il connaît ce type là d’obstacle. De nouveau, il pille devant l’obstacle. Je le refait donc aller en arrière et le ramène au petit galop. Déjà, il a arrête de faire le crabe, ce qui est une bonne chose. Tango sauta l’obstacle trop tôt et c’est de justesse qu’il atterrit de l’autre côté.
- Allez, plus qu’un mon grand et c’est fini.
Comme s’il m’avait compris, l’étalon accélère et nous arrivons sur le contre haut un peu mieux. Je ferme les yeux pendant le saut, de nouveau, Tango saute trop haut. Des que je le sens poser ses sabots, je rouvre les yeux et le houspille. Même si le parcours et finit, je veux finir en beauté ! L’étalon avance la tête et accélère. Nous passons donc la ligne d’arrivée très vite, comme si le parcours avait été super et que l’on jouait le chrono. Je l’arrête quelques mètres plus loin. Tango tremble et est trempé et j’ai mal pour lui. Pourquoi est ce que j’ai fait le cross ? Je descends rapidement de l’étalon. Nous allons devoir marcher. Heureusement que le dressage se passe demain. Une bonne nuit de repos est obligatoire pour nous deux ! La tête basse, je ramène l’étalon à l’écurie et en oublie de saluer le tircys qui passe après moi...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lionlife.all-forum.net/
 
John Parry & Tango de la Nuit [3,5 points en cross]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» la nuit des 3 vallées - 25.09.2010 - (28 eure)
» John Morrison
» Secteurs de nuit : Finistère (29)
» Secteurs de nuit : Ain (01)
» Pour le retour de Music-John Miles à Gentilly

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Secret School  :: Les Terrains d'Entraînements :: Compétition : TIRCYS vs NEVERLAND STABLES ! :: Epreuve de Cross-Country-
Sauter vers: