Secret School

• Entre passions, mystères....& réalités... •
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Chiipie & Nymphéa

Aller en bas 
AuteurMessage
Mafate



Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Chiipie & Nymphéa   Ven 1 Aoû - 18:29

Chiipie a écrit:

J'étais à l'arrêt dans la boite de départ. Nymphéa commençait à chauffer. Il était tant que la cloche sonne le départ. Mais il fallait que j'économise mon cheval, car le parcours faisait 3000m. La cloche sonna et j'élançai Nymphéa. Il sortit de la boite et galopa à une vitesse vraiment élevé. Je galopai en suspension mais ralentis l'allure en me redressant et en gardant un très bon contact avec la bouche de mon cheval. Le premier obstacle était un vertical. Dans l'abord je m'assis et attendis mon saut. Nymphéa prit son appel et j'accompagnai mon saut. A la réception je galopai tout droit vers l'oxer anglais.
Nymphéa sembla un peu impressionné par les obstacles. Il commença à ralentir. Je lui donnai un coup de talon et l'encourageai de la voix. Assise dans ma selle j'attendis mon saut. Nymphéa s'envola par dessus l'oxer et réceptionna. Je me remis au galop en équilibre car le suivant était plus loin. C'était un tire-botte. J'en avais jamais vu avant, Nymphéa non plus d'ailleurs. Je m'assis dans l'abord et gardai les jambes au contact. Nymphéa fit un petit pieds dans l'abord mais survola quand même l'obstacle. Derrière je le caressai et galopai tout droit vers l'open ditch.

Je tournai légèrement à droite et dans le tournant je me retrouvai nez à nez avec l'open ditch. Nymphéa surprit s'arrêta. Je pressai et fis des appel de langues. Nymphéa m'emmena de l'autre côté. Fier de lui je le caressai et repris le galop enlevé. Le suivant était beaucoup plus loin. J'économisais mon poney car le parcours était loin d'être fini. J'étais dans un galop assez dynamique mais pas trop. Nymphéa n'était pas tellement endurant. Je tournai à gauche et vus le suivant, la palissade. Je continuai au galop dressé sur mes étriers et le buste légèrement penché en avant, et m'assis au dernier moment. Nymphéa sauta sous mes ordres. Je me pliai sur les étriers et inclinai le bassin près de l'encolure. A la réception je me redressai et restai assise car le suivant n'était pas très loin.

J'abordai le prochain obstacle qui était un vertical tout simple. Nymphéa accéléra devant. J'étais assise dans ma selle; je me redressai et tirai un peu sur les rennes pour le ralentir. Nymphéa calma légèrement l'allure. Il sauta quand même avec précipitation le vertical. L'oxer était plus loin. Je me redressai sur les étriers et galopai enlevé. Les rennes bien tendus car Nymphéa essayait de prendre de la vitesse. Je tournai à droite et aperçus l'oxer. Je ralentis l'allure et m'assis dans ma selle. Je cadrai bien mon étalon avec les rennes car l'oxer était tout seul bien isolé et on était pas à l'abri d'une dérobade. Mais Nymphéa ne chercha pas à passer à côté. Il le survola. Je le caressai à la réception. Je galopai toujours en équilibre et gardai les rennes tendus en contrôlant ma monture car il y avait une grande ligne droite avant le prochain. Nymphéa accélérait.

Je restai au contrôle et ralentis l'allure peu à peu. Surtout que c'était le premier combiné triple. Je m'assis au fond de la selle et tendis les rennes. J'attendis mon saut et quand Nymphéa prit son appel j'accompagnai le saut. Tout de suite à la réception je m'assis et Nymphéa effectua les quelques foulées et prenait déjà son appel pour le deuxième. J'accompagnai et me rasseyais bien à la réception pour être bien équilibré pour le dernier du triple. J'attendis mon saut et Nymphéa sauta sans problèmes. A la recepions je le caressai et continuai. Quelques mètres plus tard j'entrai dans le gué par un obstacle. A la réception je me retrouvai au milieu du gué dans un pluie d'éclaboussures. Nymphéa relevait les membres pour galoper aisément dans l'eau. J'accompagnai chaque foulée avec les jambes pour préserver la cadence.

Je traversai le gué et en sortis par un autre obstacle tout simple. Nymphéa le sauta sans se poser de questions. Je me mis en équilibre au dessus du saut et m'assis a la réception. Je galopai assise sur le sol qui commençait à monter. Le suivant combiné arrivait déjà. Je sautai le premier avec aisance et m'assis tout de suite à la réception pour sauter correctement le suivant. Nymphéa devenait de plus en plus mou. Il sauta le deuxième du triple et le heurta avec son postérieur. Il trébucha à la réception. Je manquai de tomber. Je le redressai en le prenant dans mes jambes et avec les rennes. Il se redressa juste à temps pour le dernier. Derrière je le caressai et l'accompagnai dans son galop car la pente commençait à devenir de plus en plus forte. Je galopai au dessus de ma selle légèrement penché en avant. Je m'assis devant la haie et l'abordai. Au dernier moment Nymphéa pila. Je lui donnai un coup de cravache sur les fesses. Il se cabra. Je le calmai et revins dessus. Cette fois ci il la sauta sans hésiter.

Je restai assise et m'approchai du piano. Il comportait deux marches. Nymphéa escalada la première marche et se retrouvait dessus. Il ne comprenait pas totalement le fonctionnement de cet obstacle. Il prit son appel pour monter l'autre marche. Je le caressai et le félicitai de la voix. J'étais sur une butte et il ne restait plus qu'un seul obstacle. Nymphéa était achevé. Il donnait tout ce qu'il avait. C'était un contre haut. Il accéléra devant et d'un bond puissant atterrit dessus. Il y avait maintenant une pente bien raide pour revenir sur le plat et franchir la ligne d'arrivée. Je m'assis et me penchai en arrière. Je tendis les rennes et ralentis mon cheval car s'il se précipitait il pourrait glisser dans la descente. Une fois descendu je me mis en équilibre au dessus de mes étriers et lâchai les rennes. Je le poussai à chaque foulée, tant avec les mains qu'avec les jambes. Nymphéa effectua un dernier effort et passa la ligne d'arrivée dans les temps. Après la ligne je l'arrêtai petit à petit et le laissai marcher. Il soufflait fort. Il était épuisé. Je le caressai longuement et le rentrai fier de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Chiipie & Nymphéa
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment planter des nénuphars ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Secret School  :: Les Terrains d'Entraînements :: Compétition : TIRCYS vs NEVERLAND STABLES ! :: Epreuve de Cross-Country-
Sauter vers: