Secret School

• Entre passions, mystères....& réalités... •
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Zazou & Sharpness

Aller en bas 
AuteurMessage
Mafate



Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Zazou & Sharpness   Dim 3 Aoû - 18:24

Zazou a écrit:
Pour le deuxième jour de ce concours inter-ev, nous devions passé l'épreuve du cross. Parcours de cross que je redoutais, non pour sa longueur car je savais ma jument endurante, mais surtout pour sa composition. Le cross en effet, n'était pas la discipline dans laquelle Sharpness et moi nous débrouillons le mieux. J'entendis mon nom, celui de ma jument, et mon numéro appelés par le haut-parleur dans un grésillement sonore. Soufflant une dernière fois pour dégager le stress je me rassurais intérieurement: nous avions bien travaillé le cross, Sharpness avait un bon coup de saut, était rapide et endurante. Je quittais le terrain prévu pour l'échauffement, pour me diriger vers la ligne de départ. Le chemin qu'il fallait suivre s'étalait devant nous, encadrer par des rubans rouges et blancs derrière lesquels se pressaient une foule de spectateurs venue voir les concurrents passer. La cloche de départ sonna alors, et je pus lancer ma jument. Celle-ci, impatiente renâclait, et parut contente que je la laisse enfin partir. Elle partait en effet d'un bon train de cross, limite en me traînant. Je voulais tout de même la contrôler avant d'arriver sur le premier obstacle, et je me redressais donc, pianotant des doigts sur les rênes pour lui faire comprendre que non, on ne partait pas fond de train tout de suite. Je gardais néanmoins mes jambes au contact, pour ne pas perdre l'impulsion. Je tentais également de réguler le galop de Sharpness, ne voulant pas l'épuiser dès le début. Car nous avions tout de même 3 000 mètres étreignant à faire.

Le premier obstacle, un vertical d'une taille de 80 cm environ, ne devait pas posé de problème. Il était là surtout pour mettre les chevaux en jambes avant des obstacles plus difficiles. Je laissais Sharpness dans un train de cross régulier, pas trop rapide non plus mais dans l'impulsion. Nous abordions le vertical correctement, et je laissais ma jument le sauter, l'accompagnant avec aisance, avant de réceptionner en douceur, déjà prêtes à aller sauter le second obstacle, un oxer anglais. Il était très imposant, mais Sharpness, pour en avoir déjà sauter avec moi, ne marqua d'aucune sorte une éventuelle hésitation. Je la gardais toujours dans le même train de cross que je voulais régulier, et j'ouvrit mes doigts deux foulées avant l'obstacle, fermant mes jambes et attendant le saut. Ma jument sautait l'obstacle avec force et élégance. Je l'accompagnais comme je pouvais, avançant les mains pour lui laisser allonger l'encolure, puis me redressant, prête à repartir de plus belle après la réception. L'obstacle suivant était un tire-botte. Sharpness en avait déjà vu, mais n'appréciait pas vraiment leur nature, et je la sentis décélérer. Je lui asséna alors deux coups de talons, et l'encouragea de la voix, quelques foulées avant l'obstacle, en ouvrant les doigts. Sharpness sauta. Mais d'un énorme bond, avec grâce néanmoins, et moi de l'accompagner tant bien que mal. Mais l'obstacle était passé.

Nous amorcions le tournant à droite, respectant bien le chemin tracé. Je gardais Sharpness dans un galop qui se voulait régulier, de bon train. L'obstacle suivant était très impressionnant et nécessitait d'avoir une bonne vitesse, de l'impulsion ainsi qu'un bon contrôle. Le tournant étant là pour nous ôter la vitesse, je mis donc des jambes, ouvrant quelques peu mes doigts, pour permettre à ma jument de ne pas décélérer. Mais la vue de l'obstacle après ce tournant, quatre foulées avant le dit-obstacle, l'étonna, la déstabilisant, et elle me fit une petite mais une foulée quand même de plus que prévu, sautant en cloche et sans élégance. Je tentais de l'accompagner dans son saut, tant bien que mal, tentant de me redresser pour éviter une chute avant la réception. Sharpness avait touché de ses antérieurs l'open ditch, mais c'était heureusement un obstacle qui n'était pas immobile, qu'on pourrait nommé de pliable. Devant nous s'étalait alors une ligne, presque droite, assez longue jusqu'au prochain obstacle, une palissade, qui se trouvait juste après un virage à gauche. Je profitais de la ligne droite pour réguler le galop de ma jument, qui tirait encore pour aller de l'avant. Mais je ne voulais pas l'épuiser, et je la gardais dans un galop bon train, mais régulier sur toute la ligne. Dans le tournant, je mis des jambes, pour qu'elle ne perde pas d'impulsion. Mais lorsqu'elle vit la palissade, elle arqua nettement son hésitation, plaquant les oreilles en arrière, et ralentissant. Elle en avait pourtant déjà vu et sauter plusieurs fois, mais la vue soudaine de cet obstacle quelques foulées avant seulement, ne lui plaisait pas. Je l'encourageais alors de la voix, lui assenant deux bons coups de talons, et y ajoutant un coup de cravache sur l'épaule. Elle précipita alors ses foulées, mais me fit un beau refus bien net... Déstabiliser, je failli passer par-dessus son encolure, mais réussit à rester en selle. Reprenant mes esprits, je repris les rênes, fit tourner ma jument, et la remis au galop, lui redonnant de l'impulsion, et la mettant sur le bon chemin. Pleine de détermination, je fermais alors mes jambes, cria un "allez!" quelques foulées avant l'obstacle, me redressais, et accompagnais son saut, lui mettant un coup de talon une foulée avant l'obstacle. Sharpness sauta, d'un bond disgracieux, réceptionnant brutalement, et moi, dessus, l'accompagnant tant bien que mal, avançant mes mains pour lui laisser libre d'allonger son encolure, tentant de me redresser avant la réception. Pffiou. Cet obstacle était passé.

Sharpnes était déjà reparti, dans un train de cross, vers le vertical. Il ressemblait fortement à celui sauté en début de parcours, hormis peut-être la taille, celui-ci étant plus haut. Je ralentis un peu ma baie, me redressais, puis attendit le saut. Sharpness sautait avec vivacité et force, s'élevant au-dessus de l'obstacle comme par naturel. Je l'accompagnais cette fois-ci avec facilité et aisance. Je regardais au loin, ou plutôt devant moi pour déjà préparer le tracé. Car la ligne qui nous séparait de l'oxer suivant, était une courbe à droite, certainement faite pour nous ôter la vitesse nécessaire au saut. Je fermais donc mes jambes, pressant mes mollets, accompagnant dans ses mouvements ma jument. Nous avions déjà fait pas mal de chemin, mais je ne la sentais pas faiblir, bien qu'elle n'avait plus la même envie d'aller de l'avant. L'oxer arrivait bien vite, imposant, mais j'attendis mon saut, fermant mes jambes, ouvrant mes doigts, et laissais faire ma jument, l'encadrant bien néanmoins, et l'accompagnant dans son saut. Nous réceptionnâmes en douceur, pour repartir de plus belle. Devant nous, une longue ligne, fait de courbes néanmoins, s'étendait avant le premier combiné triple. Je profitai de la ligne pour garder un galop régulier, bien que moins rapide qu'au début. La robe de ma baie commençait à mouiller, et elle, soufflait, quoique pas non plus trop par rapport au début. Je ne lui demandais pas d'accélérer, voulant la conserver en bonne état, car bien que nous avions déjà fait une bonne moitié du parcours, il en restait, et le terrain promettait de monter. Nous abordâmes le premier vertical du combiné triple. Je restais à ma place, me contentant d'encadrer et d'accompagner son saut, gardant mes jambes fermés. Sharpness sautait par bond gracieux les trois verticaux, tour à tour, bondissant par-dessus les trois verticaux en bois qui le composaient. Je m'asseyais bien dans ma selle, attendant le saut, puis me ré-équilibrant prête après quelques foulées à accompagner ma jument pour le second puis le dernier vertical du triple.

Une fois le triple passé, c'était le gué qui nous attendait. Je ne m'inquiétais pas, Sharpness n'ayant jamais eu de problème ni avec l'eau, ni avec le gué. D'un bond gracieux, elle entrait dans l'eau, m'éclaboussant par la même occasion. Mais je la sentais faiblir, et galoper dans l'eau, en restant dans une bonne allure, c'était pour elle un effort supplémentaire et considérable à fournir. Mais je la stimulais, et elle parut reprendre de sa vivacité. J'étais en équilibre, redressée, je pressais alors mes mollets pour lui redonner de l'impulsion. Elle parut néanmoins s'arracher de l'eau sans effort pour sauter les deux obstacles qui composaient le gué, se réceptionnant en s'éclaboussant et se rafraîchissant. Ce passage dans le gué nous faisait du bien en effet, car il faisait une chaleur écrasante. La sortie du gué arrivait bientôt, et c'est avec soulagement que j'y menais ma jument, qui semblait bien se fatiguer, bien qu'elle galopait toujours avec énergie. Le terrain, jusque là plutôt plat, montait maintenant en pente douce et je savais qu'il ne tarderait pas à se transformer en pente raide. Je menais avec énergie et bon train Sharpness vers le second triple, dont les obstacles n'en était pas moins haut que le premier. Me redressant bien dans ma selle, je donnais des jambes pour faire garder son impulsion à ma baie, tout en l'encadrant, et gardant un contact moelleux avec sa bouche, j'attendais le saut, puis l'accompagnant. Mais avant le second vertical, Sharpness trébucha, avec un "oh" sonore de la part du public présent. Je me redressais, la redressant également, redonnant ce que je pouvais comme jambes, l'encourageant, alors que le vertical n'était qu'à deux ou trois foulées. Sharpness sauta, mais en produisant un énorme effort, et moi, qui tentais de l'accompagner maladroitement dans son saut. Le dernier fut passé avec un peu plus d'énergie et de tact, mais la réception fut tout de même brutal. Soulagée d'avoir passée ce triple, je flattais l'encolure de ma jument, qui avait par dû fournir un effort supplémentaire.

Je sentais que m jument faiblissait, soufflant plus fort qu'auparavant, et sa robe était trempée de sueur. Mais il restait encore plusieurs obstacles, et la pente jusque là douce devenait raide. Stimulant ma jument, la forçant à garder un train de cross qu'elle prenait d'elle même au début de l'épreuve. Je la stimulais, gardant mes jambes au contact, sans non plus la faire accélérer. Il ne restait plus que trois obstacle. Nous arrivions déjà vers la haie. Elle ne devait pas poser de problème, car Sharpness en avait déjà sauté de nombreuses semblables, et sa hauteur n'était pas très importante. J'attendis donc simplement le saut, gardant mes mollets au contact et l'encadrant, puis l'accompagnant avec aisance. Elle sauta sans hésitation/ "C'est bien ma belle. Allez, encore un p'tit effort" lui dis-je pour l'encourager. Nous arrivions en effet vers le piano à deux marches. Bien qu'elle en avait déjà sauté de plus grands, je me rappelais qu'elle ne le appréciais pas tellement, et avait tendance à les sauter d'une drôle de manière. En effet, je gardais des jambes, la stimulant de la voix. Sharpness se jeta en avant dans un premier bond, et je me contentais de la laisser faire, gardant mes jambes au contact, en équilibre, et les mains avancer pour lui laisser libre de tendre l'encolure. Elle passait le piano par des bonds violents et irréguliers, mais une fois l'obstacle passé, je pus souffler, et reprendre une allure respectable, quoique plus très rapide. Il ne nous restait, hormis la pente, plus qu'un contre-haut, que Sharpness "avala" d'un bond en avant. Et nous pûmes finir le parcours dans un galop que je m'efforçais à garder énergique. L'épreuve, longue et dure était enfin finie. Je flattais alors longuement et sans retenue l'encolure trempée de sueur de ma jument, avant de la faire marcher, et de descendre pour aller rapidement la doucher, cette formidable jument...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Zazou & Sharpness
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» little-zazou :)
» Configurer protune (sharpness) sur gopro session
» PUB!
» Zukiste (zazou)
» Zazou Bike - 2eme edition - 22 avril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Secret School  :: Les Terrains d'Entraînements :: Compétition : TIRCYS vs NEVERLAND STABLES ! :: Epreuve de Cross-Country-
Sauter vers: