Secret School

• Entre passions, mystères....& réalités... •
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Zazou & Sharpness

Aller en bas 
AuteurMessage
Mafate



Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Zazou & Sharpness   Dim 3 Aoû - 18:29

Zazou a écrit:
Ma première épreuve de ce concours inter-ev, le dressage. J'entendit, dans un sursaut de ma part, mon nom résonner avec force. Je pressais les mollets, pour faire faire autour du carré de dressage, un tour au trot, à ma jument. Je l'avais au préalable échauffé comme il se doit, aux trois allures, l'ayant soigneusement mis sur la main, et travailler une dernière fois les exercices qui pouvaient constituer une faiblesse pour ma jument. Sharpness, que j'avais pansé avec un soins maximum, ayant nettoyé les moindres coins de sa robe baie, étincelait sous le doux soleil qui régnait alors. Sa crinière noire était pioncé avec soins, tout comme sa queue brune était tressé à la manière africaine. Mon matériel, tout en marron, sauf le tapis qui avait une belle couleur bleu ainsi que mes bandes, avait été graissés quelques jours auparavant avec attention, et il reluisait. Pour cette épreuve, j'avais, en plus de la selle de dressage que l'on m'avait empruntés, posé à Sharpness des bandes, plutôt que des protections. Mais j'avais également pris soin de ma tenue. Je m'étais également équipé d'une petite paire de pointes, non pas pour faire avancer ma jument, car je n'en avais pas trop besoin, mais pour une meilleure précision de mes aides.

Je soufflais une dernière fois, tentant en même temps de faire sortir le stress, me déroulant mentalement une dernière fois ma reprise, puis entrais au trot assis de travail en A. Sharpness trottait avec énergie, tout en souplesse, sur la main et, très calme. Je m'efforçais alors de me calmer moi-même pour ne pas lui transmettre ma nervosité et mon stress. Elle n'en avait pas besoin. Mes jambes au contact, mon dos bien droits et en place, mon bassin accompagnant le mouvement de ma jument dans son trot, mes rênes ajustés, je gardais un contact moelleux avec sa bouche. Je me préparais à un arrêt au carré en X, maintenant mon dos droit, gardant mes aides discrètes. À mon grand contentement, l'arrêt se révéla être franc et bien effectué, au carré. Arrêt, immobilité, salut. Trois mots maîtres en ce début de reprise. Sharpness ne bougeait point, je saluais alors le jury. Les premières notes de la musique retentirent. Restant calme, je demandais alors avec des aides précises qui se voulaient également discrètes, un piaffé à ma jument. J'avais bien évidemment travaillé de longues heures cette figure, le dressage n'étant pas le point fort de ma jument baie. Je pressais ainsi mes jambes, tout en retenant ma jument qui me montrait son désir d'aller de l'avant. Mais je la contraignais à exécuter la figure comme il fallait, le nombre de secondes qu'il fallait. Elle restait néanmoins calme, et m'obéissait parfaitement.

Je cessais alors la figure, bien effectué à mon goût par la jument, pressais mes mollets avec délicatesse, et ouvrit légèrement mes doigts. Sharpness se mit au trot joyeusement, restant en place et sur la main. J'étais très fière des progrès qu'elle avait effectué depuis notre dernière, et plus ou moins désastreuse reprise de dressage. Je rejoignit la piste en C, me mettant à main gauche, prête à incurver ma jument pour attaquer une serpentine à trois boucles. Sharpness était toujours dans un trot énergique mais souple, que je contenais pour l'empêcher de rompre son trot de travail. En effet, je sentais que ma jument baie me montrait son désir d'aller de l'avant. Mais les allongements seraient pour plus tard. Je sentais bien son postérieur s'engager, preuve qu'elle ne faisait pas semblant de se placer. Je l'incurvais pour la première boucle de cette serpentine, ne faisant donc pas le coin, et rejoignant à peine la piste en H. Mes jambes restaient au contact. Je redressais alors la jument, avant de l'incurver cette fois-ci à droite. Ma jambe d'incurvation restait discrète mais efficace, et le pli de l'encolure de Sharp' était à mon goût adapté. Le tracé de la dernière boucles fût moins bien effectués que les précédentes. Je rejoignit alors la piste juste avant A, de sorte que lorsque mon buste passa devant la lettre, ma jument était droite sur la piste. Je me concentrais alors sur la suite, gardant le trot énergique de ma jument, me concentrant également pour ne pas sauter sur la selle et accompagner avec élégance le mouvement de ma jument, gardant mes jambes au contact.

La figure suivant était la diagonale, sur laquelle je devais allonger mon trot. C'était l'une des figures imposées, et elle ne me posait pas de difficulté avec ma jument. Néanmoins, j'incurvais bien Sharp' dans le coin, tout en discrétion, la gardant sur la main, me concentrant tout d'abord sur le tracé de ma figure. J'entendis alors elle rythme des paroles des chanteurs s'accélérer, devenir plus soutenu. Je n'étais pas en retard. C'est ensuite que j'ouvrit mes doigts sur les rênes, pressant mes mollets, invitant Sharpness a allonger le trot, tout accompagnant du mieux que possible son mouvement avec mon bassin, et maintenant mon dos droit. J'arrivais juste avant F sur la piste, de sorte que lorsque mon buste passa, nous étions droites sur cette dite-piste. J'avais repris au préalable mon trot, et me préparais déjà à la suite de la reprise, le trot rassemblé sur la largeur du carré de dressage. Cet exercice m'était nettement plus redouté que le précédent, mais je l'avais travaillé avec ma jument longuement. Ainsi, je mis très légèrement en arrière, bloquant tout aussi légèrement le mouvement de mon bassin, fermant mes doigts sur les rênes tout en gardant un contact moelleux, mais gardant mes jambes au contact, l'empêchant de repasser au pas, et surtout la gardant dans l'impulsion. Je ne sentis pas immédiatement un changement grandiose, mais celui-ci parvint quelques foulées plus loin. Arrivé en M, je repris un trot de travail. Je sentais que Sharpness avait envie d'aller de l'avant, comme au début, mais je m'efforçait de la contenir. La figure qui arrivait, était un assemblage de deux demis-cercles. Le premier partant de B vers X, à main droite donc, devait arrivé jusqu'à la hauteur de P en ce qu'on aurait pu appela son centre. Il fallait redresser la jument avant X, pour incurver cette fois-ci à main gauche après X, et arriver finalement en E. La jument était très réactive, et son incurvation fut très réussite de mon point de vue. La monter en éperons n'était donc pas une si mauvaise idée, car je remarquais alors qu'elle répondait non pas mieux, mais avec plus de précision.

Je me préparais, une fois la piste rejoint, à une transition au pas en K. Les transitions descendantes de ma baie n'étant pas toujours franches, je m'y préparais bien, mettant des jambes mais me redressant, fermant mes doigts sur les rênes. Ce ne fut pas une transition parfaite, mais je n'en fut pas moins contente. Sharpness était toujours sur la main, et marchait d'un pas toujours aussi énergique qu'au trot. Néanmoins, je dut la replacer, la jument s'étant dissipée. J'arrangeais bien mon coin, incurvant avec légèreté, et plaçais alors mes aides pour un départ au galop. Je le voulais précis et au bon moment, retenant Sharp' d'un départ prématuré. Mais la jument n'en fit rien, et partit au moment où nous passions la lettre A, sans une foulé de trot. "C'est bien Sharp', c'est excellent" lui murmurais-je doucement, dans un souffle. Je gardais un galop régulier et dans l'impulsion. Mais Sharpness était aujourd'hui réceptive et de l'avant, et je n'eus pas trop de mal. Je me préparais alors pour le cercle de vingt mètres au galop, la dernière des figures imposées, mais pas la dernière de ma reprise, loin de là !
Je commençais à incurver ma baie juste avant B, et démarrer ainsi mon cercle légèrement après B, pour un meilleur tracé. Je dus néanmoins ré-équilibré ma jument sur la première partie du cercle, et je gardait ma main intérieur légèrement ouverte, et ma jambe intérieur maintenant l'incurvation, pourtant pas très marquée sur ce cercle de vingt mètres. Je rejoignit la piste juste avant B, comme prévu, pour être droites lorsque nous passâmes le panneau de bois peint en blanc où y était peint la lettre en noir. Je préparais alors Sharpness à une transition très précisément en R, au trot. Comme pour ma précédente transition au pas, je me redresse dans ma selle; ferme mes doigts sur les rênes et garde mes jambes au contact. En R, Sharp' repasse correctement au trot, dans une transition bien franche, mais un peu trop brutal de ma part malheureusement. Je remet des jambes, redonne de l'impulsion au trot de travail, m'efforçant, grâce certainement à de longues heures de mise en selle et aux allures confortables de ma jument, de bien accompagner son mouvement avec mon bassin, sans sauter sur la selle.

Je le préparais alors à incurver ma jument pour une demi-volte en M, me concentrant sur le tracé. En effet, je devais arrivé juste avant B, pour passer au pas en B. Un travail de précision. Ma demi-volte, vu bien effectuée heureusement, et j'arrivais juste avant B. Je mis alors des jambes, légèrement, ferma mes doigts sur les rênes et redressant mon buste, obtenant ainsi une transition, certes un peu en retard face à la lettre et la musique, mais franche et dans l'impulsion. Mais je ne laissais pas alors me jument soufflé. Au contraire, je la préparais dès l'instant, à un départ au galop du pas, plaçant des aides discrètes mais toujours efficaces. J'avais prévu mon départ en F, et entendant que j'avais du retard sur la musique, je fis discrètement allonger le pas à ma jument, mais assez légèrement. Et en F, je lui demandais le départ au galop, allure qu'elle prit énergiquement, toujours sur la main et placée. Je prenais bien garde de tenir la piste, incurvant légèrement avec ma jambe intérieur dans le coin, mon dos à sa place, mes mains gardant un contact toujours moelleux avec la bouche de la jument, mes coudes légèrement pliés. Je me préparais cette fois-ci pour faire la diagonale KM, sur laquelle je devais changer de pied de galop en l'air. Cet exercice, qui n'était pas des plus faciles, avaient été longuement et bien préparés par le couple que moi et ma jument formions. Je pris donc cette diagonale, tournant un peu avant K, et changeant mes aides de galop juste plusieurs foulées avant X, ne demandant néanmoins le galop à gauche qu'une fois être arrivé en X. Sharpness effectua la demande remarquablement bien, tout en beauté. Arrivé en M, je préparais mon coin, le faisant tout en gardant mes aides discrètes. Je passais ensuite la largeur du carré de dressage dans un galop moyen, mais bien régulier, Sharpness toujours en place et sur la main. J'écoutais alors la musique, et me rendit compte que je n'y avais plus beaucoup fait attention, mais étais resté dans le rythme. J'encourageais alors intérieurement ma jument à continuer dans la voix qu'elle avait prise. Je ne visais certes pas le podium dans cette épreuve importante, mais tant qu'à faire un bon résultats ^^

Je devais ensuite, sur la longueur du carré, allonger mon galop, pour le reprendre à la fin de la longueur, et par la suite, rassembler le galop sur la largeur qui suivait. Il ne me fut pas dur de faire allonger le galop à ma jument. En effet, j'ouvrit mes doigts, gardant mes jambes au contact, l'accompagnant et la poussant dans son galop avec les mouvements de mon bassin, mais gardant le dos droit et à sa place. Le résultat me parut impeccable. Sharpness engageait bien son arrière-main, elle restait dans l'impulsion et ne se laissait pas prendre par la précipitation, et elle restait placée. Je la repris en douceur, fermant mes mains sur les rênes, peut-être un peu trop brusquement car je sentis que ma baie faillit repasser au trot, mais la réaction de mettre des jambes rattrapa ce qui aurait pu être une faute. Je remis alors de l'impulsion, et commença à rassembler le galop. Cet exercice, que ma jument baie réussissait mieux au trot, était l'une de ses faiblesses, pourtant bien travaillés lors de nos séances de préparation à ce concours. Ainsi, malgré le fait que je sentais sous moi tout les muscles de ma jument tendues, elle rassemblait son trot toujours avec autant d'élégance. La largeur fut bien vite achevé, toujours en rythme avec la musique. Comme tout au long de ma reprise, je fis bien le coin, reprenant un galop de travail, me préparant en P à une transition au trot. Je me redressais dans la selle, gardant mes jambes au contact, fermant mes doigts sur les rênes, et arrivé à la lettre, demanda la transition à la jument. Elle était franche, et cette fois, pas trop brusque. Sharpness reprit son trot énergique et dans ses traces, mais je devais immédiatement me concentrer sur la figure qui suivait, le huit de chiffre, qui partait en B, passait par X rejoignait légèrement la piste en E, pour revenir en B, toujours en passant par X. Je partais donc très légèrement après B, incurvant bien ma jument, et préparant mon tracé avec précision. J'arrivai un peu avant X, où je me préparais à changer d'incurvation, puis, passé X, je changeai mes aides d'incurvation, toujours en accompagnant bien ma jument baie dans son trot. J'étais assez contente du tracé, et le huit de chiffre prenait de mon point de vue en tout cas, une belle forme, bien que je sentais alors que Sharpness m'avait "grignotée" légèrement la fin de la dernière boucle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mafate



Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 05/05/2008

MessageSujet: Re: Zazou & Sharpness   Dim 3 Aoû - 18:30

Zazou a écrit:
Je rejoignit la piste, replaçant Sharpness dans son trot de travail, la contenant, car je sentais en elle qu'elle voulait partir, aller de l'avant. Je préparais déjà ma transition au pas, me redressant et fermant mes jambes, gardant l'impulsion. La transition fut correctement effectuée, bien que, je n'en étais pas entièrement satisfaite. Mais je devais déjà me concentrer sur ma figure suivante, figure qui était une faiblesse pour ma jument, bien que nous l'ayons longuement travaillées, les épaules en dedans. Sharpness devait en effectuer sur toute la longueur, et je plaçais déjà mes aides, lui demandant l'exercice une fois la longueur entamé. Sharpness avait néanmoins parfaitement compris ce que je lui demandais, et elle m'effectua une série d'épaules en dedans, certes pas exceptionnels, mais pas non moins respectable, passant bien l'antérieur intérieur devant l'antérieur extérieur, étant très légèrement incurvée, restant bien sur la main. Lorsque la longueur s'achevait, je souffla un coup, non sans savoir que ce n'était pas fini, et qu'il me restait encore deux figures, que certes nous maîtrisions bien, mais qui n'étaient pas des plus simples. J'écoutais alors la musique, me rendant compte que j'étais en retard sur le son. Je demandais alors discrètement à Sharp' d'accélérer doucement le pas. En A, je fit u doubler, le voulant bien tracé, dans la rectitude. Ma jument avançait toujours d'un pas réactif, mais je m'apprêtais déjà à lui demander une cession à la jambe, de X jusqu'à H. Ainsi, je plaçais mes aides, reculant ma jambe intérieur, aidant avec le poids de mon corps et mon assiette, tout en contenant le pas de Sharp' que j'estimais alors trop rapide. Mais dans l'ensemble, ma jument resta droite, et suivit bien le tracé que j'avais prévu. En H, nous rejoignîmes la piste. En C, je fis passer ma baie au trot, la mettant dans un trot énergique et dans l'impulsion comme toujours, mais dans un petit trot de travail. Ma dernière figure était la même que la précédente, mais au trot. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, j'avais moins de soucis à me faire au trot qu'au pas, ma baie réussissant mieux les cessions au trot. Du moins, en entraînement. Cela ne m'empêchait pas pour autant de me concentrer, et à partir de M, commencer ma cession à la jambe, retenant d'une main qui se faisait toujours douce, une avancé trop importante de la part de ma jument. Mon but, était d'arriver jusqu'à X, en arrivant donc parallèles à la piste. Sharpness répondait bien à mes jambes, sans repasser au pas. Arrivé en X, ou un poil juste avant X, je demanda un arrêt à ma jument baie, mettant des jambes, mais me redressant et fermant avec fermeté mais douceur mes doigts sur les rênes, préparant tout de même ma jument à un arrêt plutôt brutal. Arrêt au carré, ce fut ce que me fit ma petite jument baie. Malgré le fait que ma reprise ne contenait pas énormément de figures difficiles, ou de haute-école, Sharp' m'avait tout bien effectué, avec des bas et des hauts certes, mais son passage avait été plus que respectable et elle me finissait cette reprise par un arrêt au carré. Vous pouvez imaginez le sourire qui n'aurait pu en aucun cas se détacher de mes lèvres. Je saluais le jury comme il se doit, malheureusement en retard sur la musique. Musique qui me ferait certainement défaut, mais tant pis. Je pus enfin sortir du carré de dressage, rênes longues, ma jument détendant son dos et son encolure, au pas, tranquillement, tandis que je lui flattai l'encolure avec bonheur.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Zazou & Sharpness
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» little-zazou :)
» Configurer protune (sharpness) sur gopro session
» PUB!
» Zukiste (zazou)
» Zazou Bike - 2eme edition - 22 avril

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Secret School  :: Les Terrains d'Entraînements :: Compétition : TIRCYS vs NEVERLAND STABLES ! :: Epreuve de Dressage-
Sauter vers: